Coronavirus Coronavirus : Donald Trump interdit aux Européens d’entrer aux États-Unis

Le président américain Donald Trump a fait une allocution, mercredi 11 mars, dans laquelle il a annoncé suspendre les vols depuis l’Europe vers les États-Unis pour endiguer l’épidémie due au coronavirus. Cette mesure entre en vigueur ce vendredi et ne concerne pas le Royaume-Uni.

Le président Donald Trump est intervenu, ce mercredi 11 mars, pour annoncer la suspension de tous les voyages depuis l’Europe vers les États-Unis. Cette mesure, qui ne concerne pas le Royaume-Uni, entrera en vigueur ce vendredi 13 mars, pendant 30 jours.

C’est seulement la deuxième fois qu’il intervenait solennellement depuis le bureau ovale à une heure de grande écoute. Une allocution confuse, sur la forme et sur le fond, au point qu’il a fait plonger à nouveau les marchés boursiers. Wall Street est sorti symboliquement quelques heures plus tôt d’un cycle de hausse boursière qui avait débuté il y a 11 ans.

Ce qui était frappant dans cette allocution, c’est qu’il a peu parlé de la propagation aux États-Unis et il n’a pas annoncé grand chose de vraiment nouveau en matière de santé publique. C’était d’abord un discours politique, alors qu’il est très critiqué ici pour avoir minimisé les dangers du virus.

Interdiction aux Européens de voyager vers les USA

Un discours au ton nationaliste. CNN parlait même de discours xénophobe en reprenant l’antenne. Il a commencé par insister sur le fait que c’était un virus « étranger », comme si le virus avait une nationalité. Et puis, il a pointé du doigt l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *