Le Portugal veut davantage d’immigrants

A contre-courant de la plupart de ses partenaires européens qui voudraient réduire l’afflux de migrants, le gouvernement portugais mise sur l’immigration pour enrayer le déclin démographique.

« Nous avons besoin de plus d’immigration et nous ne tolérons aucun discours xénophobe », clamait le Premier ministre portugais António Costa sous les applaudissements des militants socialistes lors du congrès de son parti à la fin mai.

Témoignant de sa politique d’ouverture, le Portugal a été cette semaine parmi les premiers pays à accepter d’accueillir une partie des migrants qui se trouvaient à bord du navire humanitaire Lifeline.

Et, quelques heures avant que les dirigeants de l’Union Européenne ne parviennent vendredi à un accord sur ce sujet, l’exécutif socialiste lusitanien prenait des mesures pour devenir plus attractif.

« Cela a été un sommet très difficile et le consensus apparent exprimé dans l’accord ne cache pas les divisions profondes qui menacent aujourd’hui l’Union Européenne », a regretté Antonio Costa à l’issue de la réunion de Bruxelles en rappelant que son pays prône une politique « responsable et solidaire » en matière de migrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *